Anarchiquement vôtre

Salmigondis de mots sans queue ni tête, à ne pas prendre au pied de la lettre. Réflexions sur tout et rien pas toujours au quotidien.

01 septembre 2012

J’ai le droit.

Petite histoire de droit en temps d’élections.

Le saviez-vous?

-          Avant 1940, les femmes au Québec n’avaient pas le droit de vote.  Hum! C’est ma mère qui était en furie.

-          Aux élections municipales, le suffrage universel est en vigueur seulement depuis 1968. Avant la modification de la loi, le scrutin était censitaire, c'est-à-dire que seul le (masculin) propriétaire et ses enfants ou le locataire avait le droit de vote.

-          Aux élections scolaires, c’est en 1973 qu’est établi le le suffrage universel. Plus nécessaire d’être propriétaire ou parent pour aller voter.

Ça se passait au temps de Mathusalem, vous dites ?

Non. Je vous parle d’un temps pas si lointain où le fait de ne pas être propriétaire m’enlevait le droit de voter aux élections municipales et scolaires. Vous imaginez combien je pouvais fulminer ?

La démocratie, ça se construit de petits gains, à petits pas.

La démocratie, c’est fragile.

Alors, ne me dites pas que vous n’allez pas voter. Je ne veux même pas entendre vos « bonnes » raisons.  

Si aucun parti politique ne véhicule vos valeurs, ne correspond à votre vision de la société, à votre philosophie de vie, alors, qu’à cela ne tienne, formez-en un, vous avez le droit.

 

Le 4 septembre, j’ai le droit et je le prends. Je vote.

En chanson :Cochez oui, cochez non, Paul Piché

 

Posté par caboche à 23:33 - Salmigondis au quotidien - Commentaires [10] - Permalien [#]

Commentaires

    Message entendu

    Je n'ai aucun doute, cette fois, ton message a été entendu même avant que tu l'écrives! Au vote par anticipation, on a déjà atteint des records et demain, on va poursuivre sur cette lancée.

    Je n'ai jamais eu, pour ma part, aussi hâte d'aller voter!

    Posté par Zoreilles, 03 septembre 2012 à 07:30
  • @ Zoreilles
    Est-ce nécessaire de te dire que j'ai toujours exercé mon droit de vote à tous les paliers de gouvernement, tant fédéral, provincial, municipal que scolaire.
    Les choix à faire sont parfois difficiles ou déchirants mais je ne peux pas concevoir que des personnes ne se prévalent pas de ce droit, ne se donnent pas la peine de se déplacer pour signifier de quelque façon que ce soit leur opinion.
    On peut critiquer la démocratie, mais tout de même, si : « La démocratie est un mauvais système, elle est le moins mauvais de tous les systèmes ». Winston Churchill

    Tu as hâte de voter, moi j’ai surtout hâte de connaître les résultats de cette élection et ça m’inquiète… un peu.

    Posté par Caboche, 03 septembre 2012 à 11:14
  • Je fais confiance malgré tout

    Certaines circonscriptions électorales où ça m'inquiète moi aussi mais pas chez nous (Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Abitibi-Est, Abitibi-Ouest et Ungava) et je n'ai pas d'inquiétude non plus pour l'ensemble du Québec.

    Mais j'ai quand même jamais eu si hâte d'aller voter.

    Comme toi, je vais voter partout où j'ai le droit de vote... sauf peut-être au scolaire, j'en entends jamais parler... Municipal, provincial, fédéral, non seulement je vote mais j'ai habituellement pas de misère à me faire une opinion!

    Posté par Zoreilles, 03 septembre 2012 à 17:15
  • Rouge tomate.

    @ Zoreilles

    Si tu n’entends pas parler des élections scolaires, c’est que, dans la province, plusieurs candidats sont souvent élus sans opposition.

    Pour ce qui est de ma circonscription électorale, (Bourassa-Sauvé), c’est rouge mur à mur, depuis des temps immémoriaux, au fédéral et au provincial, et au municipal c’est à peu de choses près dans la même palette de couleurs.
    Alors, après chaque scrutin, je suis rouge comme une tomate en colère.
    On n’a même pas été atteint par le tsunami NPD aux dernières élections fédérales. C’est tout dire, hein?
    Pour ce qui est de se faire une opinion, je crois que lorsqu’on suit l’actualité régulièrement, qu’on s’intéresse le moindrement aux politiques qu’adoptent nos gouvernements, on se laisse moins berner par les discours de campagne électorale et c’est plus facile de se faire une opinion au moment du vote.

    Là-dessus, bon mardi 4 septembre.

    Posté par Caboche, 03 septembre 2012 à 23:54
  • À toi aussi bonne journée!

    Et je te souhaite que ton comté change de couleur ou du moins, qu'il pâlisse un peu...

    Quand j'entendrai ce soir les résultats pour Bourassa-Sauvé, j'aurai une pensée pour toi.

    Cette fois, il y a des comtés au Québec qui vont changer de couleur, la carte se dessine autrement...

    Posté par Zoreilles, 04 septembre 2012 à 07:46
  • À 23 h 20, j'ai pensé à toi

    Bourassa-Sauvé, rouge mur à mur, comme tu disais, il était 23 h 20 quand j'ai vu passer les résultats dans ta circonscription, c'était là sous mes yeux, chiffré, je suis devenue rouge comme une tomate moi aussi, si ça peut te consoler...

    Posté par Zoreilles, 05 septembre 2012 à 11:24
  • @ Zoreilles

    De l’Abitibi jusqu’à Montréal, on a été en communication par la pensée.

    La dame en rouge qui a été élue dans ma circonscription rouge, et bien, elle habite dans le chic arrondissement d’Outremont, ma chère.

    C’est très, très loin de l’arrondissement où j’habite, et je ne parle pas tellement de la distance en kilomètres, mais plutôt de la population qui compose ces deux arrondissements. Dans mon quartier, on y retrouve des familles monoparentales, des gens vivant sous le seuil de la pauvreté, du chômage, du décrochage scolaire et quoi encore.
    Pauvre madame, ça va être le dépaysement total … si elle vient faire un tour de temps en temps.

    Posté par Caboche, 05 septembre 2012 à 17:27
  • Non... C'est pas vrai?

    C'est donc bien plate, ça... La dame en rouge dans ta circonscription rouge n'habite pas la circonscription où elle s'est présentée? Comment peut-elle vous représenter alors? Je croyais même pas que ça pouvait être possible!

    Dans nos régions, quelqu'un qui se présenterait en politique en habitant ailleurs n'aurait pas obtenu un seul vote. C'est surréaliste tout ça.

    Disons que j'en apprends tous les jours.

    Posté par Zoreilles, 06 septembre 2012 à 08:41
  • Boo!

    Boo pour la dame en rouge! M'enfin!

    Posté par Le factotum, 07 septembre 2012 à 21:31
  • @ Zoreilles et Le factotum

    Rouge, c’est l’histoire de Montréal-Nord.
    Et oui, c'est halluciant qu'elle ait récolté 41% des votes.

    Alors, la dame en rouge va peut-être se fondre dans le décor des gangs de rue de Montréal-Nord.
    Je me demande si les Bloods (les Rouges) vont lui faire une place.
    Si on voit 2 souliers attachés ensemble et suspendus aux fils électriques, on va se poser des questions. Surtout si ce sont les siens

    Posté par Caboche, 08 septembre 2012 à 10:34

Poster un commentaire