Anarchiquement vôtre

Salmigondis de mots sans queue ni tête, à ne pas prendre au pied de la lettre. Réflexions sur tout et rien pas toujours au quotidien.

15 juin 2008

Caboche sous influence

Avis : Âmes sensibles, personnes suicidaires ou violentes sans self control, s’abstenir de lire. Dans la lignée du macchabée. Je ne sais pas ce qui m’arrive, j’ai subitement une fascination pour la morbidité. Quelque chose me pousse à vous entretenir de macchabées. Je soupçonne mon ami Blogue l’Éponge, maître ès Stephen King, de jouer de son influence pour m’entraîner … dans les couloirs de la morgue. Je viens de terminer la lecture d’un petit bouquin, suggéré par cet ami : Viande froide cornichons... [Lire la suite]
Posté par caboche à 15:08 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

01 mars 2008

Toute bonne chose a une fin

Est-ce les vents froids de février ou un grand vent de folie, je ne sais trop ce qui me pousse aujourd’hui à vous raconter cette histoire un peu invraisemblable. Depuis deux semaines j’héberge chez moi un très bon ami. Enfin je devrais dire, je cohabite avec un étrange personnage qui m’appelle son Orchidée. C’est chouette, non?  Inutile de vous dire que je suis sous le charme de mon nouveau coloc, plutôt pince-sans-rire avec un sens de l’humour impayable. Alors voilà, je vous raconte un peu. Mon ami... [Lire la suite]
Posté par caboche à 12:06 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
09 février 2008

White

Bien qu’ensevelie sous la neige depuis 3 mois et presque gelée de la tête aux pieds, je mets le cap sur l’Antarctique. Depuis quelques jours, je suis complètement frigorifiée par la lecture de White de Marie Darrieussecq. Iceberg en vue. Crac. Les premières pages sont déroutantes par le style presque télégraphique qu’utilise l’auteur. Stop. Par la panoplie d’onomatopées qui jalonnent le texte. Vlan. Un bateau se fraie un chemin à travers une mer houleuse et les glaces de l’Antarctique. Un avion transportant... [Lire la suite]
Posté par caboche à 16:03 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
02 février 2008

Correspondance à saveur de moutarde douce

La météo m’incitant fortement à demeurer au chaud (-25º C, vent violent, 20 cm de neige), et une épicondylite m’interdisant une utilisation prolongée de l’ordinateur, je suis assise confortablement dans un fauteuil et je lis. Et je ris. Le roman de Stéphanie Hochet, Moutarde douce, me comble de bonheur. Pour tout vous dire, je préfère de loin le goût de la moutarde  à celle des poissons morts. J’aime la satire, la moquerie et l’ironie qu’on retrouve tout au long de cette histoire. « Un jeune écrivain célèbre... [Lire la suite]
Posté par caboche à 23:52 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
30 janvier 2008

Histoire de poissons qui ne se la coulent pas douce

Voilà deux semaines que je m’acharne à lire Le musée des poissons morts de Charles D’Ambrosio. Le titre de ce livre avait piqué ma curiosité. Le musée, j’aime bien à l’occasion y faire une visite. Et pour ce qui est des poissons, j’adore la pêche sportive particulièrement lorsque je vois l’achigan se débattre au bout de ma ligne et sauter hors de l’eau. Je me régale alors, au repas du soir, de filets amandines  sautés au beurre,  et rehaussés d’une sauce au vin blanc qui me comblent de bonheur. Je sais, je... [Lire la suite]
Posté par caboche à 22:47 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
16 janvier 2008

Lecture sous contrainte

En passant chez bob qui était passé chez moi, j'ai découvert un jeu chez J'ai lu. Comme j’adore jouer et que j’aime bien lire, je m’y suis inscrite. Je ne comprends pas encore très bien l’intérêt qu’il y a à vous dévoiler 6 titres de livres (avec contraintes) que je lirai en 2008. Mais mon addiction au jeu, dont je vous parlerai dans un prochain billet,  me pousse à participer à ce « marathon » de lecture. Voici donc ma liste de livres qui respecte les consignes données. 1-     Un livre... [Lire la suite]
Posté par caboche à 23:18 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

13 juillet 2007

Lecture et mercure

Une lecture d’été, vous savez ce que c’est ? Je n’ai jamais très bien compris pourquoi les maisons d’édition ou les critiques littéraires proposent aux lecteurs, des lectures d’été. Doit-on lire plus léger quand il fait chaud ?   Y a-t-il une corrélation à faire entre la colonne de mercure et le quotient intellectuel  du lecteur? Pour ma part, que la météo annonce une tempête de sable ou une poudrerie, que je sois légèrement vêtue ou emmitouflée jusqu’au cou, mes goûts littéraires ne varient pas selon... [Lire la suite]
Posté par caboche à 23:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
14 mai 2007

Une pause poésie

Assis en retrait de moi-même je bavarde avec une image j'ai beaucoup de travail car je me tiens au plus près de ce que j'ignore Écrire à la main ce qui nous sépare nous rapproche La distance est une couleur de l'âme Jean-Marc Lefebvre     Les ombres lasses
Posté par caboche à 13:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mai 2007

Moment d'évasion

(lecture en musique - doublecliquez sur le lecteur) J’entends le bruissement  du ruisseau, Le vent doux  caresse ma joue. Un geai bleu lance des cris stridents. Je suis assise, Seule au milieu de la forêt. J’ai marché longtemps dans le bois, longeant le ruisseau gorgé d’eau par la fonte des neiges. Le sentier qui le borde est couvert de feuilles mortes, Encore humides d’avoir séjournées tout l’hiver sous la... [Lire la suite]
Posté par caboche à 23:51 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
04 mars 2007

École buissonnière

Charles Trenet chantait "Les enfants s'ennuient le dimanche", et moi, j'ai un coeur d'enfant. Je n'ai pas besoin de lire "Retrouver l'enfant en soi" de John Bradshaw, j'aurais pu l'écrire ce livre, tellement je ne l'ai jamais perdu de vu, l'enfant en moi. Mais je n'aime pas les livres de psychologie populaire. Bon, c'est mal parti, je m'éparpille, je voulais parler de l'ennui. C'est toujours comme ça le dimanche, je suis complètement désorganisée, je passe du coq à l'âne. L'anarchie, quoi! J’entends... [Lire la suite]
Posté par caboche à 19:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]